Quel est le meilleur type de buses pour l’engrais liquide ?

La pulvérisation d’engrais liquide peut se faire à l’aide des buses suivantes :

  • Les buses à 3 filets dit tri-filet.
  • Les buses à 7 filets.
  • Les nouvelles buses spéciales engrais liquide Pendillard

L’engrais liquide a vocation à être pulvérisé sur le sol pour son absorption par les racines. Si le produit atteint les feuilles, notamment si des gouttelettes persistent sur le feuillage et en conditions d’hygrométrie élevée, il y a risque de brûlures. Le rendement n’en sera pas affecté selon des essais réalisés par Arvalis (institut technique français). Mais il faut préférer épandre l’engrais liquide sur feuillage sec par temps sec. Une période de pluie après épandage est nécessaire pour l’incorporation de l’engrais par le sol. Beaucoup d’agriculteurs font néanmoins cela lorsque qu’il pleut finement, cela limitant la volatilité de l’azote. Les gouttelettes ne brûlent pas les feuilles, car elles n’y stagnent pas mais tombent sur le sol.

Les buses pendillard sont une alternative intéressante. Lechler en vend par exemple en inox, capables de pulvériser à même le sol et sous couvert végétaux. Le traitement est plus précis et est possible par temps venteux (jusqu’à 25 km/h). L’autre avantage évident est d’éviter les pertes d’azote par volatilisation.

Est-ce que l’engrais liquide endommage le pulvérisateur ?

Les pulvérisateurs sont construits avec des matériaux qui résistent aux produits les plus corrosifs.

De plus, les risques de corrosion de la rampe sont infimes avec le niveau de technicité des buses utilisées. Les projections se font en effet vers le bas de manière très précise et non vers la rampe.

Comme tout autre produit utilisé dans les pulvérisateurs et tout autre matériel, il est toutefois nécessaire d’entretenir son outil pour garantir sa durée de vie. Les préconisations essentielles restent le rinçage et le nettoyage intérieur et extérieur du pulvérisateur après utilisation.

A la fin de la saison, le pulvérisateur doit être hiverné correctement. Des solutions antigel, réutilisables d’une année sur l’autre, existent pour éviter sa détérioration par le froid.

Certains agriculteurs utilisent également des solutions azotées diluées comme antigel, ce qui ne pose pas de problèmes de corrosion outre-mesure jusqu’à ce jour.

Quel est le meilleur débit de chantier en pulvérisation ?

Beaucoup de professionnels pensent que les débits de chantier en pulvérisation solide sont plus importants qu’en pulvérisation liquide. A tort.

L’ammonitrate est titré à 27 % (27 unités pour 100 kg). La solution azotée la plus couramment utilisée l’est à 39% (39 unités pour 100 litres). Si l’on se rapporte à la capacité des matériels utilisés fréquemment pour l’épandage, on apporte plus d’azote par voyage en engrais liquide que solide :

  • 3 à 4 tonnes d’engrais solide par épandeur d’engrais équivaut à un épandage de 810 à 1080 unités d’azote par voyage.
  • 2500 à 5000 litres par pulvérisateur équivaut à un épandage de 975 à 1950 unités d’azote par voyage.

Un autre avantage de l’engrais liquide est la possibilité de récupérer le fond de cuve de votre pulvérisateur pour remettre facilement dans une cuve de stockage à la ferme. Les granulés d’engrais solide devront au contraire être épandus au champ, car il est impossible de les remettre dans un big bag.

Le débit de chantier doit aussi prendre en compte les phases de remplissage. Pour l’engrais liquide, il suffit de raccorder le tuyau au pulvérisateur et d’attendre que la pompe fasse son travail.

La société DURAPLAS est en mesure de s’adapter à la plupart des marques de pulvérisateurs pour le remplissage de la cuve, avec une diversité de raccords important. Les diamètres comme les types de matériels sont étudiés avec l’exploitant agricole avant achat des cuves d’engrais. Nous fournissons des citernes avec pompe intégrée chargeant jusqu’à 1000L/min, soit 5 min pour remplir un pulvérisateur, ce qui est impossible avec de l’engrais solide.

 

Découvrez ici notre gamme de cuves de stockage double-paroi

 

Dans les grandes exploitations, les agriculteurs disposent des cuves de transport d’engrais liquide dans des bennes agricoles. Elles sont amenées aux abords des parcelles pour un remplissage de la cuve du pulvérisateur directement au champ : L’opérateur du pulvérisateur n’a ainsi pas besoin de refermer les rampes et revenir à la ferme.

Cuves de transport d'engrais liquide de 700 à 17000L

L’engrais solide nécessite quant à lui une manutention plus importante et le recours à un matériel de levage pour déverser les granulés du big bag vers l’épandeur.

Comment économiser en coût de mécanisation avec l’engrais liquide ?

Les coûts de mécanisation sont moindres en engrais liquide. Un seul matériel suffit pour épandre tous les produits (engrais et phytosanitaires) sans problèmes. L’explication en est simple : les fenêtres météo d’épandage optimal de l’engrais liquide d’une part et des produits phytosanitaires d’autre part sont très différentes.

L’épandage doit se faire en général par :

  • Temps sec (hygrométrie faible) pour les engrais, voire pluie fine.
  • Temps humide (hygrométrie élevée) mais sans précipitations pour les produits phytosanitaires.

La rentabilité du pulvérisateur n’en sera que meilleure puisque que 2 utilisations sont possibles pour une seule machine.